26/03 2021
20:00 h

PREMIERE EN LIGNE Matki | Irene K.

Une première en ligne! Le vendredi 26 mars, la compagnie Irene K. présente sa nouvelle création "Matki" pour jeunes et adultes en livestream. Une chorégraphie d'Anaïs Van Eycken, dansée par Karolina Kardasz.

La Compagnie Irene K., sous la direction artistique d’Irene Kalbusch, vous présente la première de sa nouvelle création : Matki. La première du spectacle de danse et la toute première en ligne de l’histoire d’Irene K. Depuis des années, la compagnie entretient une excellente collaboration avec la jeune et talentueuse artiste Anaïs Van Eycken, qui s’est maintenant vu confier sa propre création pour la première fois. Le résultat est Matki (« mères » en français).

Matki parle d’une femme dont la vie est sur le point de changer. Son cocon si sécurisant est en train de se déchirer et l’extérieur se glisse à l’intérieur. De nouvelles sensations, sentiments et émotions émergent. Elle chute, elle est perdue, tiraillée. Elle pèse le pour et le contre. Elle prend une décision. Femme et/ou mère.

Les doutes jouent le rôle principal dans la performance. Les doutes d’une jeune femme, les questions sur le fait d’être une femme et d’être mère. L’image d’une femme immaculée dans l’esprit provoque une certaine tentation. Regarder, changer de perspective, voir une femme avec son propre regard et reconnaitre les nombreuses choses qu’elle représente.

Être une femme, ça commence et ça finit quand ? Quand on est mère ? Être mère est quelque chose de merveilleux et un grand privilège pour beaucoup. Mais c’est aussi un tournant majeur dans la vie d’une femme, qui doit être murement réfléchi.

Souvent la société se pose au-dessus de toutes ces questions, avec ses jugements, ses préjugés et ses condamnations. Elle essaie de trouver une explication, mettre tout ce qu’elle voit dans une boîte carrée, une maison carrée et un univers carré. Mais n’est-ce pas précisément ce carré qui sème la confusion ?

Matki est une révélation qui permet de remettre en question des croyances communes et répandues. Le sujet crée une connexion inattendue entre les personnes. Être une femme et/ou mère doit être valorisé, et au-delà.

Sujets très intéressants que la Compagnie Irene K. aimerait approfondir dans une discussion après la performance. L’échange sera animé par Andreas Lejeune, les participants représentent différents groupes d’âge et aimeraient partager leurs points de vue avec le public. Invités sont Iris Bitzigeio, Markus Ulrich, Clara Klinkenberg, Robin Mund et Andrea Radermacher-Mennicken.

Le Livestream sera diffusé une fois le 26 mars à 20h00 et durera 90 minutes.

 

Vidéo