22/02 2018
20:00 h
Chudoscnik Sunergia présente

scenario Festival: Les Ballets du Grand Miro – « Clair Obscur »

/

‘Clair Obscur’ invite à entrer dans l’univers d’un non-voyant en expérimentant l’espace au travers les bruits qui nous entourent. Une performance esthétique et sensorielle où les yeux cèdent la place aux oreilles. Vivre les yeux fermés. Dans l’obscurité, la lumière est ailleurs. Dans les sons, dans les pas, dans les fluctuations d’une voix .

Depuis qu’il est devenu aveugle, Saïd ne cesse de s’interroger sur le rapport entre le fait voir et celui de ne rien voir. Dès lors, il a l’envie de créer un spectacle en solo. Il s’associe à Ivan Vrambout, metteur en scène expérimenté dans la mise en place de projets socio-artistiques. Ivan est également auteur. Ensemble, ils écrivent le texte du spectacle basé sur le témoignage de Saïd, sa biographie et ses expériences en tant que personne non-voyante. C’est de cette façon que le projet ‘Clair Obscur’ prend forme.

Les gens me disent : ’Monsieur, il faut absolument que je vous accompagne. Attention, il y a des escaliers ! Voulez-vous que je vous porte ?…’ Je m’appelle Saïd Gharbi. Je suis danseur et comédien. A l’âge de 14 ans, j’ai perdu la vue. Les escaliers, je les dévale à tout va… Ce spectacle écrit avec le metteur en scène, Ivan Vrambout, questionne le noir sous toutes ses couleurs : Comment vivre avec la cécité ? Quelle est la part aveugle qui sommeille en chacun de nous ? Vous voyez, ce que je veux dire ? Saïd Gharbi

Dans le cadre de Pays de Danses.

Une production des Ballets du Grand Miro.

Les BGM, association fondée en 2001 par Saïd Gharbi, dévéloppe des projets artistiques et pédagogiques – elle s’adresse à des publics variés avec des spectacles de danse /théâtre et des formations en danse et mouvement. Plus particulièrement, elle s’adresse aux personnes mal et non voyantes et mène des actions d’accessibilité à la culture.