21/04 2017
20:00 h

Synergie Festival des arts

/ / / / /

L’art sous toutes ses facettes : vivre et savourer un panel impressionnant de formes les plus diverses d’art.

blacksquarepatchwork (Peter Baumgarten, 31 ans, Eupen, dirty electro): « blacksquarepatchwork est une constellation de différents styles de musique qui ne se démode pas: De beats agressifs garni par des effets doux en passant par la musique de film au pop: rien n’est interdit.  Peter Baumgarten est musicien, cutter, et designer sonore.  Il joue de dirfférents instruments et compose de la musique de film.  Peter Baumgarten a fait des études en ingénierie du son et technique de montage à Bruxelles. Au Synergie Festival des arts, il sera soutenu par Christoph Beckers, chanteur du groupe Imperial Tunfisch.

Jan Classen (33 abs, St. Vith, sculptur& installations): Avec son oeuvre « Coussin », l’artiste met en question les limites physiques et temporelles et invite l’observateur à franchir ses propres limites.  Par contre, son installation « Gure absurde » contredit toute logique: fragile et asymétrique, il emmène la question: La création, doit-elle être réduite à son efficacité?  Jan Classen fait des études d’art spécialisé en « sculpture dans l’espace publique » à l’Académie royale des Beaux-Arts à Liège.  L’installation « Grue absurde » sera exposée jusqu’au 07.05.

Elena Gillessen (31 ans, St. Vith, danse contemporaine): Elena Gillessen assemble dans sa performance la danse de rue, contemporaine et lyrique avec la danse d’expression et l’acrobatie.  Sa performance raconte de la vie: tenir bon, résister, s’arrêter et rester malgré tout en mouvement – et convient aux exigences de la maîtrise du corps et de l’esthétique.  Depuis 2014, Elena Gillessen est danseuse indépendatne et prof. de danse.  Elle a participé à un gran dnombre de workshops, formations et concours.

Harald Ingenhag (52 ans, Aix-La-Chapelle, bodypercussion) & Volker Heintze (54 ans, Cologne, contre-basse): La « Bodypercussion » est la plus ancienne forme de faire de la musique, dans laquelle la seule source de résonance est le propre corps.  Harald Ingenhag démotre, accompagné de contre-bassiste Volker Heinze et à base de technique complexe, qu’il ne faut pas des isntruments de percussion pour avoir un rythme parfait.  Harald Ingenhag est batteur et compositieur, il vie à Aix-La-Chapelle et deonne des cours de batterie à l’académie.

Frederic Mengels (28 ans, Eupen, ambient electro): Mélodieuse. Atmosphérique. Ambitionnée.  La musique de Frederic Mengels joue avec des références à la musique électronique des films des années 80 et rappelle l’impressionnante interprétation de Daft Punk pour la musique du film « Tron Legacy ». Depuis dix ans, Frederic Mengels fait de la musique électronique des ambiances différentes.

Paul Pankert (52 ans, Eupen, violon & electro)

Mia-Lotta Wennmachers (17 ans, Henri-Chapelle, installation): Ombre sur ombre: La jeune artiste ambitionnée range des objets quotidiens entre lampe de projection et toile de façon que les observateurs pensent voir des personnes.  Vous apprenez uniquement ici ce qu’il se cache derrière ces installations!  Mia-Lotta Wennmachers est élève à l’école Waldorf à Aix-La-Chapelle et crée des sculptures et installations avec succès depuis l’année dernière.  L’installation sera exposée jusqu’au 07.05.

Gutmann/Noël/Pankert: Jenny Gutmann (La Calamine, « Le regard sur Porte-Au-Prince »), Virginie Noël (Lontzen/Bristol, « Human Nature – Bali ») et Caroline Pankert (Eupen, « Humble Mothers – veuves indiennes au bord de la société ») montrent des prises de vues impressionnantes du monde entier.  Les collections seront montrées dans le cadre d’une exposition du 20 avril au 7 mai le samedi de 13:00 à 18:00 et le dimance de 11:00 à 18:00. (Entrée gratuite lors de l’exposition.

 

Vidéo

Audio